17/11/2018

POURQUOI SOUTENIR UN REGIME CRIMINEL ?

Quand vous avez une justice à la botte d'un régime, c'est le pire qui peut arriver. Le procureur du clan Saoud a décidé de condamner à mort 5 exécutants de l'opposant journaliste Jamal Khashoggi. Mais concernant son commanditaire, selon le propre terme de la chroniqueuse courageuse du journal le Temps de ce jour, Marie-Hélène Miauton, à savoir Mohamed ben Salmane, la " justice" ne dit mot.

Le régime saoudien, aidé de ses amis émiratis, dont le généreux " prince héritier" financier en chef du voyage à Abou Dhabi du Conseiller d'Etat genevois Pierre Maudet, mène selon la journaliste, une guerre d'agression contre un pays indépendant, le Yémen,  de famine planifiée, aux 100.000 à 200.000 morts selon les spécialistes au lieu des 10.000 ânonnés en coeur par la presse dite " libre " de nos pays dits " libres " et "démocratiques".


Même le président du Medef, en France s'insurge contre le fait que les Etats-Unis imposent un blocus économique contre l'Iran, qui est une République peut-être islamiste chiite, mais une  République qui respecte ses engagements, alors que devant l'Arabie saoudite, qui est une dictature sanguinaire, les Etats en quête de ventes d'armes à milliards, et de pétrole bon marché, perdent tout courage, tout honneur, toute intelligence aussi, à savoir toute vision de l'avenir.

Car ce régime, à la barbarie moyenâgeuse, est voué à être renversé, comme les régimes arriérés ont été renversés à la suite des  deux dernières guerres mondiales. C'est la volonté de peuples quand ils se trouvent des leaders au courage et à la hauteur morale nécessaires qui a gagné au XXème siècle contre les empires décadents et contre les dictatures.

Il n'y a pas de raisons que dans les bouleversements géo-politiques, voire guerriers que nous allons vivre, les peuples du monde, après bien des sacrifices n'arrivent pas au mêmes résultats. D'autant que l'éducation se généralisant, les sociétés civiles boostées par les nouvelles technologies numériques et les réseaux sociaux deviennent de plus en plus conscientes.

Que les mensonges, les manipulations, voire la criminalité des classes dirigeantes, actuelles, lâches et corrompues par le pouvoir et l'argent, capables, pour diviser les peuples, comme dans les années trente, d'exciter les racismes les plus barbares, lorsque leur modèle économico-politique, le libéral-capitalisme dérégulé anglo-saxon, le libre-échange, pour enrichir les plus riches, ne fonctionne plus, ces mensonges, ces crimes comme l'ignoble assassinat du journaliste critique commandité par le " prince héritier"  du pétrole,Mohammed ben Salmane ne passeront plus.

Et que les alternatives surgiront comme toujours dans l'Histoire dans les moments tragiques, car l'être humain, les peuples n'aiment pas la misère, n'aiment pas les guerres, ils ont besoin d'espérance et ils peuvent trouver le courage, la force et l'intelligence pour réaliser leurs objectifs de vies dignes et finalement heureuses d'être vécues.

Pierre Pittet.

02:13 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.