08/08/2018

SCANDALEUX DIYSFONCTIONNEMENT AU SPMI

Dans un foyer du Service de la protection des mineurs dont la julie nous tait le nom, pourquoi? s'est passé en janvier 2016 l'indicible: une enfant irakienne de 10 ans a été violée par un pré-ado de 12 ans dont on nous tait par contre la nationalité. Le prénom de la mère, prolétarisée à Genève, un travail à 100% dans l'hôtellerie et des heures de nettoyage le soir dans une banque, est connu. La journaliste de la Tdg ne s'est pas même donné la peine de lui donner un prénom d'emprunt pour la protéger, comme il est d'usage dans la profession.

Lire la suite

13:14 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook