23/02/2016

NON AU PROJET MAH: STYLE NOUVEL ET GANDUR "MECENE" MILLIARDAIRE EVADE FISCAL.

Tout bien pesé et médité, il faut rejeter le projet du musée d'art et d'histoire pour au moins 4 raisons.

1 L'architecte Marc Camoletti qui avait été choisi  a réalisé un musée sur des bases à respecter pour tout projet de rénovation, agrandissement. Son idée d'une circulation à travers des galeries pour revenir à son point de départ, en évidant le centre du quadrilatère pour former une cour intérieure avec également une galerie couverte devait être respectée. Mieux la condition du projet aurait dû être de magnifier cette cour,de l'aménager, pourquoi pas avec une verrière mais en respectant les rythmes et les volumes: les pleins et les vides pensés et voulus. Au lieu de cela, Jean Nouvel fait avancer des plateaux  sur une grande partie de la cour en créant des déséquilibres; la démonstration en 3D est en tous cas affligeante. Rien à voir avec un Norman Foster un grand maître de l'architecture contemporaine d'un tout autre niveau lorsque à Nîmes en respectant le bâti existant proche-  un très beau temple romain de l'époque d'Auguste- il plante le Carré d'Art dédié à l'art contemporain. Intégration parfaitement réussie d'une architecture contemporaine.

Lire la suite

00:50 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

05/02/2016

OLIVIER JORNOT: UN CYNIQUE AU-DESSUS DES LOIS!

Il y a quelques années, le député avocat d'affaires PLR Olivier Jornot avait manipulé tout le parlement en faisant disparaitre la publicité des transactions immobilières dans la feuille d'avis officielle dans le nouveau code civil fédéral, qu'il avait élaboré avec son compère Mauro Poggia. Tous les détails des alinéas ayant été votés en bloc, personne n'avait réalisé la perte de l'article et le peuple genevois se retrouvait dans l'opacité concernant les multiples transactions immobilières, relevant de blanchiment de fraude fiscale par exemple ou d' une escroquerie comme celle du 25 rue du Stand, classée évidemment par le clan des avocats d'affaire PLR au Parquet, Zappelli en tête comme PG. Celle-ci avait été révélée grâce à la FAO! Septembre 2004 Achat 25 rue du Stand par la banque UBP 16 millions. Vente à la Ville de Genève décembre 2004, trois mois plus tard 30 millions!

Alerté par un court article de la TdG, la CJP a dénoncé à Léman Bleu la magouille de Jornot par l'intermédiaire de Laurent Tettamanti, vice-président de la CJP et le lendemain branle-bas au parlement. L'avocat de l'Asloca Dandres avec d'autres ont travaillé pour refaire voter une loi qui a très bien passé, rétablissant la transparence des transactions immobilières dans la feuille d'avis officielle.

Lire la suite

01:42 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook