15/12/2014

SELON ISRAEL L'INITIAVE SUISSE EST AMORALE!

Amoral se dit de celui qui ne fait pas la différence entre le bien et le mal, par exemple un individu maladivement vicieux est dit amoral, selon les dictionnaires.

gaza.jpg

Ainsi, selon un article de la TdG, M Eviatar Manor, l'ambassseur d'Israel à l'ONU, pour la Suisse, organiser une conférence sur les Droits humanitaires des civils dans les territoires occupés mercredi, après la demande de la Palestine auprès des Nations-Unies et après un vote démocratique et majoritaire des Etats formant l'ONU et sur demande de celui-ci, cela est politique, amoral, et irrelevant.  


Comme dépositaire, de la IVème Convention de Genève de 1949, réglant le Droit humanitaire concernant les civils en territoire en guerre et/ou occupé, notre Etat suisse n'a fait qu'assumer ses responsabilités, c'est à dire, qu'assumer son devoir moral. Considérer que ce travail des Suisses est politique ( selon  l'ambassadeur la Suisse doit être apolitique parce que neutre; ridicule: neutre ne veut pas dire apolitique) amoral et irrelevant ( non convenable) est d'une arrogance incroyable!

Traiter notre travail légal de bons services comme amoral, constitue en droit une diffamation et même une calomnie à l'égard de la Suisse et donc à l'égard des Suisses et des Suissesses qui feraient bien de protester comme je le fais! Et si les autorités suisses restent passives  face à  la diffamation de l'Etat Israel par la bouche de son ambassadeur à l'ONU, il faudra que le peuple en tire les conséquences qui s'imposent.

Et il faut poser aussi à l'Etat d'Israel et surtout à son régime actuel les questions qui dérangent.

Est-ce moral pour un Etat d'occuper pendant 60 ans des terres qui ne lui appartiennent pas et de continuer par la force des armes à les coloniser?

Est-ce moral pour un Etat dit "démocratique" de créer un apartheid à l'intérieur de son Etat avec des citoyens de seconde zone?

Est-ce moral après le meurtre de trois jeunes auto-stoppeurs d'une colonie juive de Cisjordanie, et l'assassinat de deux meurtriers palestiniens présumés dans leur maison, sans jugement, est-ce moral pour les venger que l'armée de Tsahal, cet été dans une opération appelée Bordure protectrice massacre plus de 2200 Palestiniens dont une majorité de civils? De son côté l'armée israélienne a perdu 67 soldats et 6 civils compte tenu de la force de feu complètement disproportionnée de l'Etat d'Israel ! Une ONG comme Amnesty international parle de crimes de guerre qu'il faut enquêter!

Est-ce  moral enfin pour un Etat d'avoir recours à une escroquerie historique pour justifier son existence? En effet le régime actuel veut faire de l'Etat d'Israel l'Etat du peuple juif. Or il y a plusieurs peuples juifs dont ceux qui se sont convertis et ne sont pas d'origine hébraïque et donc n'ont logiquement pas de légitimité historique sur les terres de Palestine. Des invasions uniquement par la force et par la tyrannie ne résistent pas très longtemps. L'Histoire nous l'apprend.

 Tous les individus du monde en possession d'une culture historique critique savent que à part les descendants directs des Hébreux, qui eux en effet ont pu obtenir un Etat  par les armes pendant quelques centaines d'années  sur 3500 ans d'histoire, en Palestine, et donc peuvent revendiquer un certain droit historique sur la "Terre promise" par leur Dieu, ainsi que pour tous ceux de leur dispora, les juifs dit séfarades, il y a tous les juifs convertis  à l'intérieur de plusieurs peuples  dont les juifs ashkénazes et éthiopiens ( dont l'origine serait la reine de Saba qui aurait eu une descendance avec le prolifique roi des Hébreux, le roi Salomon) C'est pour cela qu'il faut considérer que le concept" le peuple juif" est une tromperie, une escroquerie politique.

En effet, une bonne partie des juifs  du nord de l'Europe, de la Russie et par la suite des Etats-Unis sont ashkénazes, issus originellement pour une bonne part du peuple des Kazhars, peuple errant, animiste, des steppes d'Asie centrale dont l'aristocratie et donc le peuple s'est converti pour des raisons géo-stratégiques,  à  l'époque, à la religion juive. En effet, une diaspora juive, vraisemblablement des commerçants, persécutée par l'empire byzantin était venue se réfugier dans les espaces de l'empire kazhar   au maximum de sa puissance au VIIIème et IXème siècle, sur les bords de la  Mer noire.

En fait comme tous les peuples d'Europe et même d' Iran,de Turquie, les juifs ashkénazes ont des origines indo-européennes, datant d'au moins 3000 ans, date à laquelle, ses vagues nomades à cheval et guerrières, se sont séparées pour envahir soit l'Inde, soit la Turquie, l'Iran actuel et l'Europe et donc ne sont pas des sémites moyen-orientaux.

Le concept d'anti-sémitisme concernant tous les juifs est donc également faux et manipulateur.

Ils sont issus comme nous   des vagues barbares qui ont déferlés et défait les empires mésopotamiens, comme les empires hellénistiques et romains de l'époque. D'ailleurs le yiddish langue parlée par les juifs ashkénazes a de fortes bases issues de la langue germanique.

Un Etat pour être viable sur le long terme, ne peut pas reposer sur le mensonge et les contraintes sur le peuple dont le territoire a été conquis. Même si à la chute de l'empire ottoman, à la suite de la première guerre mondiale, la Palestine était sous protectorat anglais, il n'en reste pas moins que sa population était pour la majorité d'origine sémite et ancestrale et avait autant de Droits sur la terre de ses ancêtres que les descendants des Hébreux. Et la mythologie présente dans la bible- les ashkénazes descendants de Noé pour faire court- ne vaut pas plus que le mythe des Romains descendants des Troyens ou le mythe de Guillaume Tell pour les Suisses. Cela reste un mythe fédérateur, mais un mythe.

En plus, disposer d'une puissance financière exhorbitante grâce à sa dispora juive en majorité ashkénaze des Etats-Unis  et de ses puissants lobbys politiques au sein de la première puissance militaire mondiale, ne suffira pas à assoir la légitimité de l'Etat d'Israel comme Etat du peuple juif. C'est comme cela. Les peuples carburent aussi avec les valeurs de la liberté, de la dignité, de l'honneur, et de la justice comme équité qui n'ont rien à faire avec les valeurs de l'argent et de la puissance économique. Et quand, ils sont soudés, avec des chefs stratégiques, ils peuvent gagner contre plus puissants qu'eux! La Suisse des Waldstätten  au XIVème siècle en est un exemple pour ce qui concerne notre histoire.

A la place d'attaquer notre pays en le diffamant, considérant  l'initiative du Congrès sur le Droit humanitaire en territoires cisjordaniens occupés par Israel comme amorale, donc  une initiative de notre pays, la Suisse, incapable dans cette affaire, de faire la différence entre le bien et le mal,   l'Etat d'Israel, ferait bien d'être plus prudent et moins arrogant!


Pierre Pittet président de l'association Citoyens-citoyennes pour la Justice publique.


PS pour ceux qui aiment la recherche de la Vérité en Histoire.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Khazars

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ashk%C3%A9naze

20:06 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

quitte à laisser 1 commentaire: on en est arrivé à devoir ne plus tenir compte des volontés des dirigeants israeliens.

Écrit par : genevois déshérité | 16/12/2014

Merci pour cette excellente note qui décrit bien le vrai visage d'Israël!

Écrit par : Ralf LATINA | 17/12/2014

Les commentaires sont fermés.