11/12/2014

LETTRE OUVERTE A HANNI RAMADAN

hanni.jpgVous dont le père a travaillé avec les services secrets américains et français contre les intérêts nationaux de son propre pays, l'Egypte, êtes vous conscient que dans le pays d'accueil de votre père, la Suisse, où vous êtes né, vous avez violé selon moi-ce qui devrait être confirmé évidemment par la Justice suisse- une loi pénale en diffamant gravement le président élu de l'Egypte, en le définissant comme le criminel Abdel Fatah EI Sissi dans votre blog de la tribune de Genève, commentant sa poignée de main avec le président d'un pays ami, la France ?

http://haniramadan.blog.tdg.ch/archive/2014/12/05/lettre-...


Titre 16 du code pénal suisse:crimes et délits de nature à compromettre les relations avec l'étranger. article 296. Celui qui publiquement aura outragé un Etat étranger en la personne de son chef sera puni d'une peine privative de liberté de 3 ans ou d'une peine pécuniaire.

  • Etes-vous conscient que l'élection du candidat Mohamed Morsi, de l'organisation transnationale des frères musulmans, financée par les dictatures du golfe, dont vous faites partie a été achetée par l'étranger avec les centaines de millions de la dictature du Qatar qui a servi  a obtenir le vote des pauvres en distribuant riz et huile?
  • Que Mohamed Morsi élu, il a concentré tout le pouvoir sur sa personne et a mis aux  postes clés de l'Etat le plus de frères musulmans possible?
  • Que le général de l'armée égyptienne Sissi l'a conjuré de nombreuses fois sans succès depuis 2012 d'accepter de négocier avec toutes les forces vives de la société égyptienne ?
  • Que Mohamed Morsi avait commencé à créer des forces policières spéciales et puissantes afin de réduire la force de l'armée légale à la manière de l'Iran?
  • Que les jeunes révolutionnaires pro-démocratie de Tamarod ( rebellion) avaient recueilli des millions de signatures avec une pétition demandant  la démission du président Morsi pour le 30 juin 2013 et que des millions d'Egyptiens avaient manifesté dans la rue, avec un risque de guerre civile avec les adeptes des frères musulmans?
  • Que quand Mohamed Morsi a été arrêté dans son palais présidentiel par la garde républicaine, les frères musulmans ont commencé à détruire et incendier jusqu'à 50 églises chrétiennes coptes avec tous les crimes et les meurtres liés à ce genre d'action extrémiste?
  • Savez-vous que lorsque le peuple égyptien est descendu dans la rue en masse le 25 janvier 2011 pour dégager le président Moubarak, il n'y a presque pas eu de morts? Mais le 28 lorsque l'ambassadeur américain d'Ankara a téléphoné à votre docteur Morsi ( dix ans aux Etats-Unis quand même!) en lui ordonnant d'engager les frères musulmans dans la mêlée, les miliciens du Hamas  sortant des tunnels de Gaza, lourdement armés, ont attaqué les postes de police, tuant les policiers, ont attaqué les prisons en faisant sortir tous les terroristes islamistes et les repris de justice. Ils ont semé la terreur jusqu'au Sinai en massacrant des soldats.
  • Savez-vous que  les snypers du Hamas, alliés de votre confrérie transnationale des frères musulmans  ont tué des manifestants pro-démocratie de la place Tahir, et qu'à ce jour la Justice égyptienne n'a trouvé aucune preuve de l'engagement de Moubarak à faire tuer les manifestants ?
  • Question plus directe et plus actuelle compte tenu des faits avérés que je viens de mentionner.
  • Ne pensez-vous pas que le lavage de cerveau que vous pratiquez auprès des jeunes dans votre mosquée des Eaux-Vives, en leur inculquant un islam fondamentaliste,donc djiadiste,( au mauvais sens du terme)   ne risque d'en faire des recrues de Daech, de l'Etat islamiste, adepte des décapitations et de l'esclavage des femmes, vous qui n'aviez rien eu à dire, un jour, dans le journal le Monde, contre la lapidation des femmes adultères, toujours au nom d'Allah? Selon mes informations,c'est déjà le cas avec vos cellules en Allemagne et en Belgique.  

Pierre Pittet, Président de l'association Citoyens-citoyennes pour la Justice publique.

 

02:06 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.