03/01/2014

PRIVATISATION DE NAXOO ET DE LEMAN BLEU

LIBERTE D’EXPRESSION EN DANGER !

Le 7 février, le peuple devra se prononcer sur la vente  de Naxoo, dont la Ville de Genève est actionnaire majoritaire à une multinationale yankee, UPC Cablecom.  Bonjour les dégâts pour la liberté d’expression !Pourquoi ?  Parce que l’argentière socialiste à la Ville, Sandrine Salerno, s’est bien gardée d’informer d’une manière transparente les citoyens et citoyennes genevois.


En effet, dernière les lignes de télécommunications numériques développées par Naxoo, se cache la propriété par celle-ci  de 25 % de Léman Bleu. Lorsqu’avec Olivier Second, le radical, la République, les Biens publics étaient encore défendus, Télé-Genève,   Léman Bleu étaient publics et non un enjeu d’ego privé. Avec Michel Chevrolet, un affairiste immobilier a ramassé 25 % des actions : Stephane Barbier-Mueller. Ensuite c’est le français Hersant qui a ramassé encore 25 % ; ils possèdent même ensemble 51% du pactole : très bon pour l’ego. A la Ville, il ne restait avec Naxoo que 49% mais une minorité de blocage importante et statégique. Si la Ville vend encore les parts de Léman Bleu de Naxoo à savoir  25%, elle n’aura plus que 24% et donc n’aura plus la minorité de blocage de 33%. Donc l’intérêt public, à savoir la liberté d’expression des citoyens-citoyennes à travers Léman-Bleu, disparaitra au profit d’intérêts privés. Tous ceux qui défendront d’autres valeurs que le libéral-capitalisme débridé et cupide qui submerge la planète, semant les inégalités et la révolte, à savoir les valeurs morales et spirituelles qui ont fondé notre République, la Justice sociale, l’égalité de tous et de toutes en droits, les lanceurs d’alerte qui dénoncent les crimes des puissants, tous ces gens-là seront censurés. Le 7 février, il faut évidemment voter NON au bradage  du Droit à une expression civique libre,  non à la privatisation de Naxoo et de Léman-Bleu.

                                                                                               Pierre Pittet

                                                                                                                                                                                                                 


19:58 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Certes, on en parle beaucoup chez Bonny D. Et le moins qu'on puisse dire c'est que nos élus de la Ville ont une conscience du danger très lacunaire pour laisser entrer un cartel US dans nos cables... à vitesse supersonique.

Cablecom appartient à Lyberty Global US, via sa filiale Lyberty Global Europe

Liberty Global est un leader mondial de télévision par câble et satellite américain, propriétaire en Europe, Japon, Australie, Amérique latine de nombreux fournisseurs d'accès, dont Cablecom.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Liberty_Global

Sans parler de Léman Bleu qui est notre seule voie d'expression et qui déjà privée d'une partie des fonds relevant de la diffusion des séances parlementaires, se verra mise sur la paille.

Voilà où mène le goût de l'argent rapide et facile pour combler les trous générés par de nombreuses années de mauvaises décisions.

Peut-être devrions-nous nous pencher sur l'idée de ne plus élire des irresponsables.

Écrit par : Jmemêledetout | 26/01/2014

Que d'amalgames et de contre-vérités!

1. upc Cablecom n'est pas américaine mais basée en Angleterre.
2. Naxoo n'est plus actionnaire de Léman Bleu depuis longtemps.
3. "Tous ceux qui défendront d’autres valeurs que le libéral-capitalisme débridé et cupide qui submerge la planète, semant les inégalités et la révolte, à savoir les valeurs morales et spirituelles qui ont fondé notre République, la Justice sociale, l’égalité de tous et de toutes en droits, les lanceurs d’alerte qui dénoncent les crimes des puissants, tous ces gens-là seront censurés." Quel lyrisme... Ce n'est en agitant des épouvantails et en mélangeant tout que l'on fait avancer la démocratie.
La vérité, c'est que la vente de Naxoo va profiter aux habitants: Il y aura enfin une concurrence crédible à Swisscom dans le triple play et la Ville va encaisser 58 millions qui pourront aller aux vraies missions de l'Etat.

Écrit par : Marcher Solitaire | 26/01/2014

Les commentaires sont fermés.