15/11/2013

EL GHANAM, NOUVEAU SCANDALE

OLIVIER JORNOT, PG, S'ENFONCE.

La fuite organisée par la CJP, est fiable  Le 11 novembre, nous annoncions, que Mohamed El Ghanam allait être transféré à Belle-Idée au début de la semaine prochaine. Le procureur général, le libéral Olivier Jornot, ancien secrétaire général du parti d'extrême droite xénophobe vigilance, contre toute logique  a continué la travail de son comparse Daniel Zappelli pour tenter de garder en prison, celui qui avait osé dénoncer les crimes contre les journalistes anti-corruption  du régime Moubarak, qui avait de nombreux soutiens en Suisse. Les milliards de la corruption du régime et de ses oligarques sont gérés par des complices en Suisse, les gestionnaires bon chic bon genre du blanchiment, hyperdoués pour faire disparaitre toute trace de ces crimes contre l'argent public égyptien qui manque maintenant dramatiquement en Egypte.


Olivier Jornot a réussi à faire enfermer 6 mois de plus le juriste en faisant opposition à la décision de la Cour de Justice pénale genevoise de libérer le prisonnier. Malgré l'ordre de Tribunal fédéral de transférer  le juriste et colonel de police égyptien dès le 14 octobre dans un pavillon ouvert de Belle-Idée, rien ne bougeait .Malgré la lettre de l'avocat d'office du prisonnier , Me Pierre Bayenet,à la SAPEM juste après la décision du TF pour qu'elle fasse son boulot de transfert du prisonnier.

.Notre communiqué de presse et notre conférence de presse de fin octobre -même si seuls les journaux indépendants de Genève, soit le Courrier et Gauche Hebdo ont relayés nos infos, avec les radios Yes FM et Rouge FM- ont fait bouger les choses.  Informés, nous avons alors communiqué que le prisonnier allait être transféré au début de la semaine prochaine. Les journalistes qui ont fait leur travail ont pu constater que notre annonce n'était pas du pipeau.

Même, le porte-parole de Département de la Sécurié M. Forestier a confirmé notre annonce, à lire sur le texte du courrier de mercredi.

Maintenant, nous avons appris d'une journaliste qui fait son travail que Olivier Jornot a classé le délit du policier de la Bris Mettraux, le relai à Genève des services secrets fédéraux, la SAP en 2005, l'année du faux. C'est à cause de son faux qui prétendait que El Ghanam avait attaqué au couteau en le blessant grièvement au ventre un inconnu à Uni Mail que le juriste égyptien avait été jugé sans procès, sans possibilité de se défendre, comme un paranoiaque dangereux qu'il fallait enfermer. Avec une expertise psychiatrique bidon à l'appui pour le priver définitivement de toute parole et de toute liberté! 8 ans et demie ont passé depuis! Ou donc est passée la Genève des Droits de l'Homme, et aucune ONG en plus pour défendre efficacement l'égyptien, une honte!

Bon vent Monsieur Le Procureur Général, pour votre élection au suffrage populaire en mai 2014. Vous avez quand même de la chance. Vos confrères libéraux ont fait  tout juste et ils ont gagné la confiance de la population, cela va vous motiver. M. Marc Muller, au Département des Constructions, l'ami des spéculateurs immobiliers, qui sait même cogner quand il faut défendre une amie dans une boite de nuit, la nuit d'un réveillon.  Et surtout votre brillantissime consoeur, Mme Rochat,  qui fut excellente à la Police et au Social.

Pierre Pittet, Président de la CJP, Citoyens pour la Justice publique.

http://www.lecourrier.ch/116319/el_ghanam_transfert_immin...

20:42 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.