11/11/2013

ENFIN, EL GHANAM SORT DE PRISON.

LA SAPEM S'EST ENFIN REVEILLEE

Alors que le Tribunal fédéral avait débouté le Procureur général genevois Olivier Jornot et ordonné la libération du dissident anti-corruption, colonel de police égyptien,Mohamed El Ghanam le 14 octobre, la Justice genevoise a trainé les pieds.


 sans-titre.pngFinalement, la SAPEM, le service d'application des peines et des mesures après un mois de dormance, a communiqué à l'avocat d'office de Mohamed El Ghanam, Me Pierre Bayenet, pour lui signifier que le haut juriste égyptien allait être transféré en pavillon ouvert à Belle-Idée lundi ou mardi prochain, 18 ou 19 novembre.

 Comme les journalistes ne font pas leur travail d'informer la population malgré les communiqués de presse, c'est nous qui le faisons par le biais du blog de la tdg, que nous remercions pour cette liberté, mais avec notre thèse à nous, pas l'officielle.

Pour rappel, la mission du journaliste est de présenter les deux parties d'un conflit d'une manière équitable et impartiale,afin que les citoyens puissent se faire une opinion juste et non faussée ou manipulée. Sinon, c'est très simple, il n'y a plus de démocratie. La démocratie devient vide de sens

Le psychiatre responsable du transfert, un psychiatre honnête s'était mis du côté de la défense du prisonnier et l'a sauvé d'une mort probable quand le juge de la Tapem,  Malfanti voulait lui faire ingurgiter de force des neuroleptiques, alors qu'il était très affaibli par des grèves de la faim de protestation. Ali El Ghanam, son frère pourra enfin le visiter, alors qu'à Champ-Dollon les gardiens prétendaient que le prisonnier ne voulait pas le voir en 2011. Robert Fisk, le fameux journaliste d'investigation du" Indépendant" british est également le bienvenu. à Belle-Idée, selon le psychiatre pour des raisons thérapeutiques. Ayant rencontré Mohamed El Ghanam, c'est lui qui avait dénoncé dès 1999 le complot et les menaces de mort portées contre celui, docteur en droit et responsable du contrôle juridique du ministère de l'Intérieur de régime Moubarak, qui avait osé refuser de signer des faux, qui auraient signifié une mort certaine pour les journalistes anti-corruption d'un journal indépendant de  gauche cairote. Le prix du courage, c'est 8 ans de prison à Genève. Bravo Genève!

 8 ans de prison pour rien sur la base de faux de la SAP, la police secrète de Blocher en 2005 qui prétendait que El Ghanam appelait Al Qaida à se venger sur la Suisse et de son officine, la Bris genevoise du policier Mettraux  qui a écrit que Mohamed El Ghanam avait attaqué au couteau à Uni-Mail un inconnu qu'il ne connaissait pas en le blessant grièvement au ventre. Archifaux. Un odieux mensonge, avalisé par Micheline Spoerri, la Conseillière d'Etat libérale à la police, qui elle a prétendu faussement que El Ghanam l'avait menacée de mort. C'est pour cela que El Ghanam a croupi 8 ans en prison, sans pouvoir se défendre juridiquement, car  cerise sur le gateau, le psychiatre Hardings, de son vrai nom Hoffman,chef de la médecine légale genevoise a prétendu dans une expertise que le prisonnier était un paranoiaque dangereux, sur la base des rapports de police sans jamais voir ni interroger le dissident 

 Le très regretté PG Daniel Zapelli, qui a du donner sa démission entre temps, avait lui prétendu le 10 janvier 2011, que si El Ghanam était soigné à Belle-Idée( selon nous pour les traumas de sa persécution par les services de Moubarak en Egypte et à Genève)  il s'enfuirait par le premier tram pour attaquer au couteau le premier venu! La Genève des Droits de l'Homme ? Plutôt l'Amérique du clan criminel de guerre Bush, ou la Russie des paranoiaques staliniens!

Nous nous battrons, la CJP, aux côtés  de la famille El Ghanam pour que Justice soit faite et que tout ce beau monde de séquestrateurs soit mis en cause et rende des comptes dans un procès public, qui sera le procès  suisse des années 10 du nouvel millénaire: les années Blocher, qui a embouché les trompettes du clan yankee Bush, du racisme anti-arabe, anti-musulman, anti- étranger, sous couvert de lutte contre le terrorisme.

http://www.youtube.com/channel/UC-ahT1Iub7V2qUhCVPewnBw

Pierre Pittet, Président de la CJP, l'association Citoyens pour la Justice publique.

 

 

 

 

17:25 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.