04/07/2013

l'armée prend le pouvoir en égypte pour défendre le peuple.

LE PRESIDENT MORSI DENONCE UN COUP D'ETAT!

Démocratiquement élu le président des frères musulmans? Disons que l'élection a été gagnée grâce aux milliards du Qatar, une dictature féodale du Golfe, un émirat de rente de gaz, et l'argent a été distribué sous forme de vivres dans les villages et les villes pauvres d'Egypte avec le slogan: votez pour les frères musulmans, c'est voter pour Allah. En bon français, cela s'appelle l'achat des voix.  Les jeunes révolutionnaires de gauche, le mouvement du 6 février, n'avaient pas de milliards pour leur campagne électorale. De quelle démocratie crasse parle-t-on?

C'est autre chose de gérer un micro-Etat de quelques centaines de milliers d'habitants qu'un pays de  80 millions d'âmes dont la moitié est vraiment pauvre. Le président Morsi avec ses frères musulmans à tous les échelons du pouvoir n'avait évidemment aucune compétence, aucune vision économique autre que celle de ses prédécesseurs, à savoir continuer le plan américain capitaliste, avec son cortège d'inégalités, d'origines divines peut-être?

Admirable peuple, capable avec son armée de dégager des incapables au pouvoir. Presque unique au monde! La seule vision économique et sociale qui a pu réduire les inégalités et promouvoir l'égalité des chances et la justice sociale en Egypte a été le socialisme nassérien, inspirateur de celui du Vénézuéla de Chavez qui a aussi sorti le peuple de la misère. L'assassinat, avéré maintenant de Nasser par des services secrets ennemis-suivez mon regard- a conduit l'Egypte dans le chaos social du capitalisme oligarchique avec ses millions d' Egyptiens qui retombent dans la pauvreté et l'analphabétisme.

La donne est en train de changer. Les initiateurs de la révolution, le peuple de gauche du mouvement du 6 février, les anti-capitalistes musulmans, les laics, les libéraux, même les minorités chrétiennes cooptes, des millions de manifestants se sont retrouvés dans la rue pour dénoncer la captation du pouvoir au profit des seuls islamistes, frères musulmans,une puissance nébuleuse de l'ombre dans de très nombreux pays, dont la Suisse. Il  va s'agir maintenant de retrouver les fondamentaux, les initiatives d'une puissance publique morale et retrouvée, pour libérer les énergies de travail d'un peuple  appauvri et en rebellion. Le libéral-capitalisme financiarisé, mondialisé,  ayant montré son incapacité  historique et héréditaire d'engendrer une prospérité réellement commune et égaliltaire pour les peuples, c'est dans les pays des ventres redevenus vides comme  l'Egypte,  qu'une alternative audacieuse et  humainement réalisable au capitalisme des corruptions et des inégalités  est possible.

Elle demande des leaders politiques et économiques créatifs et généreux et un horizon moral qui coupe les ailes aux cupides des profits capitalistes, pour miser sur le coopération sincère d'un peuple intelligent, créatif, motivé au travail, quand un horizon d'égalité des chances, de progrès économique et de justice sociale se lèvera pour lui. Avec le retour dans les caisses de sa banque nationale pour investir dans le futur, des milliards volés par ses oligarques criminels et corrompus, qui ont évidemment de préférence passé par Genève et la Suisse, et qui y sont du reste toujours et impunis! 

Et celui qui criait à Genève dans le désert contre la corruption du régime Moubarak, Mohamed El Ghanam est toujours enfermé à Champ -Dollon depuis 7 ans par des autorités genevoises, politiques, judiciaires et policières à la solde de l'oligarchie de l'argent .Sur la base de prétextes et de faux, dont le ridicule tuerait partout ailleurs, mais pas à Genève! Dans l'ignorance totale des implications funestes et futures pour la Genève des Droits de L'Homme qui les viole en toute impunité, la tête dans le sac! Jusqu'à quand?

Quand le peuple genevois se réveillera-t-il de sa torpeur égoiste, de son ignorance voulue et calculée pour éviter d'affronter les vérités qui dérangent, de son déni de réalité?

Quand ses banquiers et autres financiers  et spéculateurs véreux et leurs sociétés s'effondreront sous le poids de leurs délits pénaux, enfin dénoncés? S' il faut passer par là, allons-y tout de suite`! Les dossiers sont légions de quoi créer des centaines d'emplois rémunérateurs dans la fonction publique  judiciaire et policière!


Pierre Pittet , président de la CJP


01:05 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.