17/05/2013

EL GHANAM LIBERE DE CHAMP-DOLLON!

Mohamed El Ghanam libéré  de prison!

Le combat juridique et médiatique mené depuis plus de 2ans par la CJP commence à porter ses fruits!


La Cour de Justice genevoise a reconnu que Mohamed El Ghanam n'avait rien à faire en prison -  il y est depuis 7 ans - et à partir du début de la semaine prochaine, il sera pris en charge dans un pavillon ouvert de la clinique psychiatrique de  Belle- Idée. Les persécutions qu'il a endurées  dès le début des années 2000 de la part des services secrets du régime criminel de Moubarak à Genève, l'avaient  rendu en effet paranoiaque. Sa famille  et ses amis pourront enfin lui rendre visite et le rassurer: le monstre et ses affidés ont été été mis hors d'état de nuire.

Notre combat pour la vérité et la justice ne s'arrête pas là!

Nous allons nous concentrer sur les buts suivants:

1 La réhabilitation complète du juriste: il ne pourra renaître à une vie digne et à la santé, sans que ses droits aient été reconnus et les injustices ayant été commises contre lui aient été réparées.

2 Obtenir les dédommagements auxquels il a droit pour les 7 ans qu'il a passé en prison  sur la base de diffamations et de dénonciations calomnieuses à son encontre.

3 Nous savons bien qu'aucun Etat au monde, aucune Justice, n'accepte facilement de reconnaître ses torts.

Pourtant l'Etat de Genève et la Confédération sont responsables des délits de leurs fonctionnaires à la police secrète suisse et à son officine genevoise. Faux du policier Mettraux genevois de la Briss pour faire croire à une tentative de meurtre de la part de Mohamed EL Ghanam. Faux du chef, ou acceptés par l'ancien chef du SAP suisse, M. Von Daeniken, pour faire croire, avec des courriels, que Mohamed EL Ghanam appelait Al Qaida à se venger de la Suisse, et que donc, il était un ennemi du peuple suisse.

 A qui profite le crime ? A cette question il faut poser une autre question!  Dans et  depuis quels pays ont été gérés les dizaines de milliards de la corruption égyptienne, des vols publics égyptiens? Et qui avait intérêt à faire taire un haut fonctionnaire juriste égyptien dissident, qui connaissait les dossiers de  cette corruption?


La deuxième partie de notre procédure va donc consister à défendre au civil les Droits de la personne de  Mohamed EL Ghanam contre l'Etat de Genève et la Confédération.

A noter aussi que Mohamed El Ghanam a croupi en prison parce qu' il a également été gravement diffamé publiquement  par l'ancienne Conseillère d'Etat libérale à la Justice et Police, Madame Micheline Spoerri et dans le cadre de la procédure de non lieu,  ayant permis son emprisonnement définitif en 2007, par l'ancien procureur général radical Daniel Zappelli.

Pierre Pittet , président de la CJP.



Association

Citoyens-nes pour la justice publique (CJP)

Maison des Associations

Rue des Savoises 15

1205  Genève

 

CCP:  12-307767-3

22:45 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Quelle folie, quand on veut se débarrasser de son chien, on dit qu'il a la rage !

Seuls sont fous, ceux qui se croient à l'abri de la folie !!

Après le bâillonnage mural, le bâillonage chimique !!

Écrit par : Corto | 19/05/2013

Les commentaires sont fermés.