26/03/2013

Affaire des Services Industriels genevois.

AMATEUR ET DEMAGOGUE, ERIC STAUFFER !

Le membre d'honneur du MCG perd son procès et écoppe de 10 jours amende avec sursis et d'une vrai amende de 1000 CHS. En effet, il aurait détecté une magouille dans l' affaire ayant lié les SIG  à  EOS ( énergie ouest suisse) et Gaznat. Une magouille qui aurait coûté un demi-milliard aux contribuables genevois.Mais il s'y est mal pris. Il a dénoncé les faits dans le blog du MCG, alors qu'en tant qu'administrateur des SIG, il avait le devoir de réserve.

ET d'abord, s'il s'agit d'une magouille avec perte pour le contribuable d'un demi-milliard, il s'agit d'une magouille qui porte un nom précis: corruption.



En effet, si les contribuables genevois sont victimes d'une magouille portant sur  un demi- milliard c'est extrêmement grave, car quand l'un perd dans une négociation, l'autre gagne et fatalement pour faire gagner, il a fallu de la corruption. C'est le même principe dans le monde entier. Et c'est dénoncé partout: quand la dénonciation aboutit, c'est la preuve que les dénonciateurs sont des professionnels qui ont travaillé avec des preuves sur la base de documents pertinents. Quand elle échoue, c'est que nous avons affaire à des amateurs inefficaces.

Or dans cette affaire, les citoyens-nes et contribuables genevois restent sur leur faim. Et en plus nous apprenons dans l'édition de ce jour de la TdG que la juge a condamné Eric Stauffer, car il y avait un moyen facile de dénoncer les faits: alerter la Cour des Comptes.

Et ensuite, si la Cour des Comptes ne travaillait pas sur le dossier, il était également facile pour  un membre du MCG, l'avocat Mauro Poggia par exemple, d'organiser une conférence de presse pour se plaindre que la Cour des Comptes ne fait pas son travail et entrer en matière sur le sujet, qui serait devenu public par la bonne porte!

Oui, mais là, Eric Stauffer agissait en citoyen responsable, mais restait dans l'ombre, puisque lui-même était tenu au devoir de réserve, en tant qu'administrateur: ce qu'il n'aime pas. Il a besoin de la lumière des projecteurs.

Evidemment, par son comportement, il indique clairement que ce n'est pas les intérêts réels de la vérité, de la justice et de la défense des citoyens-nes genevois qui l'intéresse d'abord, mais c'est qu'il fasse la une des journaux.

Comme il ne remet pas du tout en cause le système  judiciaro-politico-économique qui permet de telles dérives dans la gestion des biens publics, des services publics, tous les journaux de l'oligarchie lui ouvrent grand leurs pages. Et en plus, il fait vendre.


En tout cas, s'il cherchait l'efficacité pour que les contribuables genevois retrouvent,leur demi-milliard détourné par les magouilles / corruptions, il s'est conduit en amateur.

Grave, alors qu'il est actuellement Conseiller administratif de la commune de Onex, en charge des finances et des travaux publics!

Pierre Pittet.








20:36 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.